fbpx

Petra Klijberg

Je veux m’occuper du résident, je me fiche de ces plans de soins.

Dis Petra, comment as-tu abouti à buro Nexus ?

Par une vieille camarade de classe ! Elle a été approchée par buro Nexus il y a quelque temps et elle pensait que le détachement pourrait être quelque chose pour moi aussi. Et elle avait raison ! Quand elle m’a montré son contrat, ça avait l’air tout à fait sensé. En fait, je préfère ne pas travailler dans une équipe permanente, on s’approche trop comme ça. Et du coup, c’est au détriment de la communication mutuelle. Je me sentais également fortement attirée par la flexibilité qu’offre buro Nexus. De préférence, je saute d’un client à l’autre tous les deux ans, pour y ramener à la vie une équipe qui fonctionne mal. Et comme ça, moi je ne rouille pas non plus. Tout cela m’a fait décider d’entrer en contact moi-même. On a vite organisé un entretien et on avait un sentiment très agréable des deux côtés. Je travaille ici depuis un an déjà et je m’amuse énormément !

Tu avais déjà entendu de la possibilité d’être détachée en tant que professionnel de santé ?

Non, je ne le savais pas. Auparavant, on travaillait toujours avec des forces flexibles. Là on travaille pour un client pour une courte période, parfois même un ou deux jours seulement. Mais pour offrir la meilleure qualité, il faut rester dans un département pour une période plus longue. Il faut se familiariser avec les gens, les patients autant que les collègues. Et n’oublions certainement pas la gestion. C’est la seule manière de progresser. Il faut décidément six mois. Heureusement, chez buro Nexus, j’ai toujours la possibilité d’indiquer quand je veux ou dois rester sur un poste plus longtemps. En septembre dernier par exemple, je devrais normalement être transférée à un autre client. Mais j’ai senti qu’on avait besoin de moi pour un peu plus de temps. C’était nécessaire pour le département. Aucun problème, pas pour buro Nexus et pas pour le client.

Et qu’en est-il du développement au sein de buro Nexus ?

En fait, la formation est un thème récurrent ici. Donc nous sommes en contact régulièrement. Nous avons par exemple déjà parlé d’une formation collégiale ou d’un cours de psychiatrie. Cette possibilité est tout simplement là. En plus, je peux toujours frapper à la porte pour toutes sortes de choses, cela ne doit pas toujours être lié au travail. Il n’est pas rare d’entendre un sincère "ça va ?" quand on est en ligne. L’autre jour, j’avais un souci, je l’ai passé par app à Gino Stoof, mon contact chez buro Nexus. Il m’a appelé tout de suite pour que je puisse décharger mes sentiments. On ne s’est rencontré qu’en décembre, mais nous nous comprenons sans faille. Parfait !

Viens

prendre un

café encore

aujourd'hui...

Un nouveau défi demain.
Oui, ça peut aller si vite à buro Nexus.
Quand passes-tu chez nous ?