fbpx

Friso Holtkamp

Grâce à buro Nexus je peux jeter un œil dans de différentes écoles en peu de temps pour ainsi découvrir ce qui me convient.

Dis Friso, comment as-tu abouti dans l’enseignement ?

Après mes études d’anglais, j’ai travaillé comme traducteur indépendant pendant une dizaine d’années. A part le fait que c’est une existence assez solitaire, il est difficile à joindre les deux bouts. C’est pourquoi j’avais un travail à-côté comme chauffeur de taxi, et là il y avait bien beaucoup d’interaction avec les gens. Je voulais combiner ces deux passions, l’anglais et travailler avec les gens. Donc l’enseignement me semblait un pas logique. J’ai pu faire un stage d’observation dans mon ancienne école secondaire. J’ai tellement aimé que je suis allé chercher ma licence. C’était agréable de travailler quelque part où je connaissais déjà le chemin. Entretemps, j’ai évolué dans ma profession et en tant qu’enseignant, et il est temps de laisser la sécurité derrière moi.

C’est pour ça que tu as abouti à Buro Nexus ?

Juste au moment où j’avais décidé de regarder plus loin, buro Nexus m’a approché par LinkedIn. Ce message est tombé sur terre fertile. Et sous le prétexte de ‘on peut toujours parler’ j’ai entamé la conversation avec un Talent Consultant. Une bonne conversation - et une bonne histoire - qui a donné matière à réflexion. Le détachement pourrait-il être quelque chose pour moi ? L’opportunité de faire connaissance avec de différentes écoles en relativement peu de temps a fait pencher la balance pour moi. Je voulais savoir ce qu’il y avait à faire d’autre. En plus, dans une école, il y a souvent beaucoup de tracas, beaucoup d’émotions. En tant que détaché, on peut quand-même s’éloigner un peu de ça. Pour l’instant, ça me plaît bien. Ce que j’aime, c’est qu’à buro Nexus, j’ai pu indiquer des cadres à l’avance, ce que je veux et ce que je ne veux pas. Et ils les respectent. Ils cherchent une école qui convient à Friso, pas à n’importe quel professeur d’anglais. En plus, j’apprécie l’attention personnelle. Que je suis appelé par mon prénom quand je visite, même par des gens que j’ai peut-être vu brièvement une fois. Ils trouvent important que je me sente chez moi.

De quoi dans ton travail es-tu le plus fier ?

Quand on dit aux autres qu’on est dans l’enseignement, ils répondent immédiatement : ‘Oh, je ne pourrais jamais faire ça, dans une classe pleine d’adolescents’ Je ne me sens pas du tout comme ça. Bien sûr, parfois ils n’ont pas envie, mais à chaque fois j’arrive à créer une bonne ambiance de travail en classe. Ça j’en suis fier !

Viens

prendre un

café encore

aujourd'hui...

Un nouveau défi demain.
Oui, ça peut aller si vite à buro Nexus.
Quand passes-tu chez nous ?