fbpx

Six faits sur les soins palliatifs

Les soins palliatifs peuvent être appliqués pendant de nombreuses années.

Dans la plupart des cas, la mort est un processus graduel dû à une maladie chronique. Dans un tel cas, les soins palliatifs peuvent être utilisés pendant plusieurs années. Ils permettent de soulager la souffrance à chaque étape du processus de la maladie, du diagnostic jusqu’à la mort. Cette forme de soins est axée sur la gestion de la maladie, à tous les stades.

La phase palliative requiert l’engagement de toutes les personnes concernées.

« Si tu veux aller vite, marche seul. Mais si tu veux aller loin, marchons ensemble. » Ce proverbe africain reflète bien la philosophie des soins palliatifs. Lors de cette phase, tous les soignants constituent l’épine dorsale du processus palliatif. Des médecins aux aides à domicile et des infirmières aux psychiatres.

Choisir les soins palliatifs, ce n’est pas renoncer.

On entend souvent dire que choisir les soins palliatifs équivaut à baisser les bras. Ce n’est pas vrai. En tant que patient, vous avez simplement plus de contrôle sur votre traitement et vous avez votre mot à dire dans les décisions importantes, comme le refus de traitements agressifs. Lorsque vous optez pour les soins palliatifs, vous choisissez un soutien supplémentaire. Vous souhaitez conserver une qualité de vie aussi élevée que possible, même lorsque vous êtes malade. Les soins palliatifs offrent de nombreuses possibilités de recevoir de l’aide et du réconfort. De cette façon, vous créez une atmosphère plus calme et assurez une phase finale stable.

Les soins palliatifs fonctionnent.

Dix études ont été réalisées sur la satisfaction des patients et des soignants avec ou sans phase palliative. Sept de ces études ont montré que les patients étaient globalement plus satisfaits avec les soins palliatifs que sans eux. Les patients se sentent plus respectés et reçoivent plus d’attention de la part de leurs médecins. De ce fait, les membres de la famille sont plus satisfaits de la qualité des soins prodigués aux patients et de la gestion des symptômes. Source : Journal of Supportive Oncology. Publié en mai/juin 2016.

La sédation palliative ne se fait pas avec de la morphine.

On dit souvent que la sédation palliative se fait avec de la morphine. Cependant, il s’agit d’une fausse rumeur. La sédation est la diminution de la conscience du patient et la morphine n’est pas un médicament approprié à cette fin. Vous l’utilisez pour soulager la douleur et l’oppression, mais pas pour une sédation palliative. Aux Pays-Bas et en Flandre, le Midazolam est le médicament utilisé dans la première phase de la sédation palliative.

Les quatre phases des soins palliatifs.

Les soins palliatifs impliquent beaucoup de choses. Il s’agit d’une prise en charge globale, qui aborde les changements physiques, psychologiques, sociaux et spirituels. Nous avons répertorié pour vous les quatre phases des soins palliatifs.

Phase 1 : soins palliatifs orientés sur la maladie

À partir de ce stade, on sait que la guérison n’est plus possible. Le traitement sera dorénavant dispensé pour soulager ou atténuer les symptômes. Il s’agit d’identifier les soins nécessaires et les prestataires de soins palliatifs auxquels il faut faire appel.

Phase 2 : soins palliatifs orientés sur les symptômes

Lors de cette phase, l’accent est mis sur l’atténuation et le contrôle des symptômes. Les symptômes affaiblissent le patient et le rendent moins mobile. Ils peuvent également s’aggraver ou de nouveaux symptômes peuvent apparaître. En outre, des décisions importantes sont prises à ce stade. Il convient de réfléchir au choix de réanimer ou non, ou d’aller à l’hôpital en cas d’urgence.

Cette phase est souvent similaire à la première. L’accent est toujours mis sur le traitement du patient et la gestion des symptômes. On vise surtout ici l’obtention de la meilleure qualité de vie possible.

Phase 3 : la mort

Dans cette phase, la qualité de la vie se transforme en qualité de la mort. Elle ne dure que quelques jours et a lieu juste avant la mort.

Phase 4 : l’accompagnement

L’accompagnement des proches après le décès est une phase importante des soins palliatifs. Ils ont besoin de temps et d’espace pour faire face à la perte de leur proche, et le soutien peut être important à cet égard. Cette phase n’est pas toujours d’application, elle dépend des besoins des proches.

Discutons

autour

d'un café

aujourd'hui...

Et commencez votre première mission demain ! Cela peut aller aussi vite avec buro Nexus. Alors, quand venez-vous nous rendre visite ?